Jean-Michel Weiss (1926-2011) PDF Imprimer Envoyer

WEISS

« *Originaire d’Alsace, mon intérêt pour la couleur s’est manifesté très tôt...en superposant des emballages colorés transparents, enveloppant les papillotes offertes à Noël. Ma mère parvenait ainsi à m’occuper pour avoir la paix. Des études secondaires et l’école des beaux arts, m’ont orientées vers le graphisme ».

Devenu publicitaire et éditeur, Jean-Michel Weiss a conçu et réalisé en 1972, un appareil Floriôn W Color, breveté internationalement. Cet appareil réalisé par la société SAGEM, permettait de générer jusqu’à 999 nuances colorées, définies selon un code numérique indiquant le rapport des fondamentales Rouge, Vert, Bleu. Ce projecteur dont les nuances permutaient jusqu’à 100 nuances seconde, a permis de créer des permutations colorées utilisées en publicité, dans le textile, les papiers peints, l’urbanisme et l’industrie.  Jean-Michel Weiss croyait que l’action des couleurs était d’ordre psychologique.

S’intéressant aux travaux du Docteur Ghadiali, la curiosité l’a conduit à utiliser cet appareil, pour projeter sur lui-même des programmes colorés. Ceux-ci ont entraîné des troubles physiques inhabituels sur son organisme. C’est au cours d’expériences entreprises avec des auriculo-médecins qu’il en comprit la raison. En projetant des rayonnements colorés sur l’oreille, on pouvait rééquilibrer les pouls en quelques secondes !

Si l’on parvenait à modifier ainsi la pression sanguine, peut-être pourrait-on observer certains effets de la couleur sur la composition du sang ?

En 1980, sa rencontre avec le Professeur Pinel, du collège de France, pionnier en chronobiologie*, lui a permis de procéder à une expérience décisive qui devait l’engager davantage dans ses investigations.

Cet éminent chercheur qu’était le Professeur Pinel « a eu la gentillesse de mettre son laboratoire ma disposition » dixit Jean-Michel Weiss, pour procéder à des expériences à partir d’une analyse de sang. « Les analyses effectuées dans le « laboratoire du temps » du Professeur Pinel ont démontré, que le rapport des lymphocytes et des polynucléaires équilibrés avant l’expérience est apparu complètement inversé dans la minute qui a suivi l’exposition colorée. » Ainsi par des projections colorées ou la dynamisation par transfert-confirmées par des appareils de mesure objective- il était possible de rééquilibrer nos enveloppes vibratoires sensibles et nos régulateurs énergétiques, que sont les chakras et les méridiens d’acupuncture. Ces expériences déterminantes amenèrent Jean-Michel Weiss à abandonner ses activités graphiques pour s’investir totalement dans l’observation des effets des radiations colorées sur le vivant. Entre temps, il se réunissait avec d’autres thérapeutes, afin d’explorer la relation entre les couleurs et l’organisme humain.

C’est ainsi qu’il découvrit qu’il suffisait d’effleurer le point pour sentir le mouvement vibratoire au bout du doigt au passage du point significatif. Il adopta une échelle numérique et un schéma médical pour servir de trame afin d’obtenir les réponses adéquates. L’ouvrage le plus ancien en matière de thérapie par les couleurs est celui du Docteur Babitt « Principe de la lumière et des couleurs » paru en 1878 à New York.

Mais c’est au Docteur D.Ghadiali, que l’on doit les bases de la colorthérapie contemporaine. Jean-Michel Weiss considérait cet homme comme un précurseur de génie et décida d’adopter les tonalités colorées équilibrées sélectionnées par ce dernier, pour déterminer les 12 filtres utilisés depuis. Premier acte de la génération « d’outils » dont il allait nous faire bénéficier...

Dès lors, Jean-Michel Weiss ne cessa de chercher et de créer de nouveaux outils, de les tester afin d’en mesurer l’efficacité avant d’en déposer les brevets. La création de planches et de dispositifs simples offrent aux utilisateurs des outils pratiques de traitement. Leur utilisation est enseignée dans les stages auxquels participent des médecins, des ostéopathes, des kinésithérapeutes, des infirmiers, des chirurgiens, des architectes d’intérieur, des artistes peintres... et des particuliers désireux de s’informer ou d’enrichir leurs activités professionnelles ou personnelles. Le Penlite, le coffret Fibre optique, puis la création et la génération d’un spectre coloré complet à partir de la diffraction de la lumière, la Sphère Arc-en-ciel. Le dispositif contenu dans la sphère a donné naissance à un appareil autonome, sous le nom de Spectralite. Les Symboles colorés « actifs » nommés « Modulaur » (en rappel d’un métal précieux et de l’Aura), les Lunettes sur lesquelles s’insèrent des filtres colorés, permettant d’améliorer la vision en la soumettant à des fréquences de Rouge, suivi de Vert et de Bleu. Y insérer des filtres aux couleurs complémentaires permet de rééquilibrer les 2 lobes cérébraux par le biais du corps calleux. Ainsi des enfants « dyslexiques » ont vu leur problématique s’améliorer ou disparaitre.

L’association de couleurs et de sons, émis simultanément touchant ainsi les deux lobes cérébraux, constitue également un outil puissant de traitement. Un logiciel du nom de Floriôn a vu le jour (du nom de son premier appareil réalisé en 1972) de par sa rencontre avec Maurice Chavelli qui avait les compétences électroniques et informatiques nécessaires à son élaboration. Sa rencontre avec M. Chavelli, a permis de résumer et publier ses connaissances dans l’ouvrage « Se soigner et guérir par les couleurs et les sons » édité pour la première fois en 1993 et réédité depuis plusieurs fois. » » Sa dernière réalisation le ruban de Möbius a été inspirée par un auditeur J.F.Farrail qui souhaitait voir un fil arc-en-ciel bouclé en lemniscate.

Comment donner à l’épaisseur d’un fil assez de consistance pour rendre un arc-en-ciel visible ? Se souvenant de Möbius le mathématicien allemand, ce graphisme devenait visible pour Jean-Michel Weiss. Certaines créations ont disparu ou ont été réalisé en quantité limitée. Plusieurs projets sont restés à l’état de vestiges, certains à l’état de prototype comme le stylo polychrome. En souhait de recherches jusqu’à la fin de ses jours, il espérait voir le stylo polychrome réalisé et souhaitait développer un appareil permettant de transmettre des messages positifs au cerveau (message subliminal) en les associant à un traitement coloré..."

L’espoir de toute sa vie en couleurs, était qu’un « Espace de recherches » associant différents thérapeutes et chercheurs voit le jour, afin de développer d’autres possibilités de traitements par les vibrations colorées...Ce rêve se concrétisera peut-être un jour...

Jean-Michel Weiss nous fait cadeau d’une œuvre accomplie.

*La chronobiologie basée sur le comptage et l’observation des leucocytes sous microscope, est la science des rythmes biologiques qui règlent les processus vitaux. La connaissance de ces rythmes permet de réduire les effets perturbateurs de la chimiothérapie appliquée lors des traitements des cancers

««... »» Source de l'extrait ci-dessous : J.M. Weiss et M. CHAVELLI « Se soigner et guérir par les couleurs et les sons »

Colorthérapie ou chromothérapie | Action effet  | Test de la couleur | Outils de traitement | Témoignages après stages | Témoignages après traitements | Haut